• L'école du bien et du mal tome 1 de Soman Chainani

    Editions Pocket Jeunesse

    2015

     Synopsis :

     Sophie et Agatha intègrent l'École du Bien et du Mal, où l'on forme les personnages de contes de fées. La blonde Sophie est certaine de devenir princesse, tandis que son amie Agatha, cynique et solitaire, se voit déjà en sorcière. Mais une erreur de casting pourrait révéler leur vraie nature.

     Mon avis :

     Alors soyons honnêtes, mon premier critère de sélection pour ce livre a été purement esthétique. Cette couverture Waouh !!!! Fabuleuse.

     Dans ce roman, on suit Sophie et Agatha, deux « amies » qui vivent dans le même village ; Sophie est l’archétype de la princesse et Agatha de la sorcière.

     Ce village est régulièrement la cible d’une entité mystérieuse qui vole systématiquement deux enfants, dont on comprend rapidement qu’ils deviennent des personnages de contes de fées.

     Bien sûr Sophie et Agatha sont emmenées et Sophie, la jolie princesse atterrit à l’école du mal tandis qu’Agatha la vilaine sorcière atterrit à l’école du bien. Erreur de casting ? Pas du tout !

     Sans raconter toute l’histoire, on suit le quotidien de ces deux mistinguettes dans leurs écoles respectives plus ou moins contentes de leur sort, forcément.

     Et mon avis dans tout ça ? Et bien… mitigé !!

     J’ai aimé l’univers crée par l’auteur même si je trouve certains passages pas toujours compréhensibles, le descriptif ne permet de voir ce que l’auteur a imaginé. D’autres passages sont carrément trop « longuet », cela plombe un peu la lecture.

     Mais le plus gênant ce sont les personnages, on comprend certes très vite que Sophie n’est pas une « gentille » princesse et Agatha tout sauf la « méchante » sorcière mais leur caractère respectif m’a rapidement agacé. Sophie est une girouette égoïste, instable émotionnellement et son personnage est vide de sens pour moi. L’auteur l’a trop stigmatisé et seuls quelques passages sauvent ce personnage. Quand à Agatha même si elle est rapidement beaucoup plus intéressante, il lui manque clairement quelque chose, de la profondeur sans aucun doute.

     Le livre m’a fait passer un bon moment, il n’est clairement pas extraordinaire mais pas mauvais du tout !! Je suis même curieuse de découvrir la suite.

     Peut-être que j’attendais trop de ce roman et que ma déception vient de là !

     


    1 commentaire
  • La Selection tome 4, L'Héritière de Kiera Cass

    Editions Robert Laffont

    Collection R

    2015

     Synopsis :

     UNE NOUVELLE SELECTION COMMENCE
    Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illéa doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle sélection.

    A dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'Etat, la Princesse va devoir faire ses choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illéa...

     Mon avis :

     Un livre que j’ai acheté en me disant c’est quitte ou double : soit j’adore autant que les trois premiers volumes soit je suis déçue !

     Dans ce volume on suit Eadlyn, la fille d’America et Maxon, maintenant souverains d’Iléa, dans son quotidien et plus particulièrement dans une nouvelle Sélection.

     Alors tout d’abord il m’a fallu un temps d’adaptation pour replacer tout ce petit monde car ne plus avoir America comme personnage principale et bien ça perturbe.

     Là où j’ai été ravi c’est que l’on retrouve d’autres personnages que j’avais bien apprécié (non, je ne dirais pas qui ;)) et que la famille s’est agrandie.

     Comme d’habitude j’adore les personnages crées par Kiera Cass. Eadlyn est une princesse qui partage par son caractère, tantôt on l’apprécie tantôt elle nous exaspère, et c’est parfait car justement elle est tout sauf parfaite. J’aime beaucoup les frères d’Eadlyn et plus particulièrement Ahren, un personnage très intéressant.

     Mon seul regret c’est le manque d’informations sur les garçons de la Sélection, sans en dire trop, j’ai trouvé que certains étaient à peine des figurants et que sur ce point l’auteure allait un peu vite. Surtout que certains Sélectionnés sont vraiment intéressants et on a vraiment envie de les découvrir.

     En ce qui concerne l’intrigue et bien c’est pas mal du tout. Encore une fois l’auteure m’a surprise, là où je voyais le coup venir et bien que nenni…retournement de situation. A voir maintenant si elle arrive à tenir cette intrigue (ces intrigues…) sur les volumes suivants. Parce qu’une suite il y aura et honnêtement j’ai hâte de la découvrir.

     Même si l’Héritière perd de l’attrait niveau nouveauté, ce n’est « que » la suite de la Sélection, et la trame générale reste la même, l’auteure nous embarque une fois de plus sans problème dans cette nouvelle aventure et j’ai dévoré ce volume, comme les précédents, avec beaucoup de plaisir.

     Vite la suite !!!

     


    votre commentaire
  • Les Intrigantes tome 1 : Les Rivales de Christine Féret-Fleury

    Editions Hachette Jeunesse

    2015

     

    Synopsis :

     Versailles est en émoi ! Versailles se pâme ! Aujourd'hui le Salon Jaune a accueilli avec surprise une nouvelle venue à la cour : une magnifique rousse flamboyante qui se fait appeler Rouge et dont personne ne sait rien. Aussitôt le célèbre couturier Claude de Chinelle la prend sous son aile pour qu'elle devienne son modèle favori. La belle Elise de la Valle, elle, voit immédiatement en Rouge une dangereuse rivale. Une énième intrigante dont il lui faudra vite se débarrasser.

     Mon avis :

     Voici un roman qui n’aurait jamais fait partie de ma PAL si on ne me l’avait pas présenté. Je ne lis jamais de roman historique et ce bouquin, je l’ai pris comme un défi.

     Et bien défi relevé !

     Je serais incapable de comparer ce roman avec d’autres du même style donc impossible pour moi de savoir si l’histoire est originale.

     On suit donc « Rouge », une jeune femme qui cache un secret dont on découvre/suppose quelques bribes au fur à mesure, dans un « «Versailles » comme je l’imaginais : intrigues, jalousies, rivalités, manipulations…

     J’ai apprécié l’intrigue générale et l’écriture de l’auteure est très agréable cependant j’ai trouvé que beaucoup de scènes tournaient autour de la mode de l’époque, les robes ont une place très importantes, un peu trop à mon goût. J’ai trouvé que ça avait tendance à ralentir l’histoire générale et que l’intrigue en souffrait du coup.

     En résumé j’ai apprécié mais sans plus, mais c’est peut être seulement lié au fait que le roman historique ne fait, pour l’instant, pas partie de mes lectures préférées.

     


    votre commentaire
  • Charly et moi d'Agnes Laroche

    Editions Auzou collection Virage

    2015


    Synopsis :

     « Je ne sais pas lequel de nous deux a été le plus surpris, de Charly ou de moi. Quand les gens me voient pour la première fois, il leur faut un petit temps d'adaptation. Leur expression les trahit toujours, un léger haussement de sourcils, un regard plus insistant, ou fuyant au contraire, pendant qu'ils se demandent : Mais qu'est-ce que c'est que ça ?
    Ça, c'est moi.
    Diane, quatorze ans, 1m47, 41 kilos, soit le gabarit d'une gamine de douze ans mal nourrie, genre Cosette. Une pâleur qui confine à la transparence, le type de pâleur qui cache des secrets.
    Des cernes bleuâtres et permanents que j'accentue d'un fin trait d'eye-liner, autant jouer avec mes différences. D'immenses yeux marron qui me mangent le visage. La même tenue en toute occasion, soit un jean noir savamment déchiré, un pull noir à col roulé et des rangers.
    Bref, une drôle de tête sur un drôle de corps, entre le gnome et le lutin, selon mon humeur.
    Charly n'a pas fait exception à la règle. Haussement de sourcils, yeux légèrement écarquillés et, je crois, un semblant de sourire, mais sans certitude. »
    Une amitié aussi soudaine qu'irremplaçable. Deux héros extraordinaires qui nous ressemblent. Un roman qui résonne


    Mon avis :

     Un très joli roman d’amitié sur fond d’intrigue extrêmement agréable.

     L’auteur nous offre deux personnages très attachants : Diane, 14 ans, atteinte d’une anomalie cardiaque et Charly, approximativement le même âge, victime d’un accident de scooter dont il garde un souvenir plus qu’amer, une grande cicatrice au visage.

     Ce roman c’est surtout l’histoire d’une rencontre. Une rencontre entre deux ados différents, non par choix mais par obligation et de leur amitié naissante et quasi-vitale ; le tout sur une intrigue simple et efficace qui, je trouve, apporte la touche de pep’s qu’il fallait.

     J’ai avalé ce petit roman, seulement 168 pages, en quelques instants et il ne lui manque rien, l’auteur a vu juste sur toute la ligne. BRAVO !

     Je le conseille vivement à tous !

     


    votre commentaire
  • L'année Solitaire d'Alice Oseman

    Edition Nathan

    2015

     

    Synopsis :

     – Mais t’es qui, toi ?
    Il se fige devant
    moi et annonce d’une voix caverneuse :
    – Je m’appelle Michael Holden.
    Michael Holden.
    – Et toi, qui es-tu, Victoria Spring ?
    Je ne trouve rien à répondre, parce que c’est précisément ce que je répondrais : rien. Je suis du néant. Du vide. Je ne suis rien.
    Soudain,
    la voix du proviseur retentit et je me tourne vers le haut-parleur.
    Quand le silence revient, je baisse le regard et la salle est vide. J’ouvre mon poing et dans ma main, il y a le Post-it SOLITAIRE.CO.UK. Je ne sais pas à quel moment il est passé de celle de Michael Holden à la mienne, mais c’est un fait.
    Ça doit être là que tout a commencé.

     

     Mon avis :

     On m’avait chaudement recommandé ce livre et son auteur dont l’histoire sort clairement de ma zone de confort, et je me suis dit pourquoi pas ?

     Alors « L’Année Solitaire » c’est quoi ?

     Et bien c’est un roman sur l’adolescence, sur le mal-être, sur la différence, sur la recherche de soi et des autres, oui ok, c’est la définition de l’adolescence… ;).

     On plonge sans soucis dans l’histoire, pourtant ce n’est pas gagné d’avance car Tori, l’héroïne principale, est carrément exaspérante ! Je crois avoir rarement rencontré personnage de roman plus antipathique.

      Elle se morfond sans cesse, je n’ai eu qu’une envie tout au long du roman la secouer (et je reste poli ;)) et on se demande qui va réussir la prouesse de la faire sortir de sa torpeur, et c’est là que tout s’éclaire !!

     Ce sont tous les autres personnages qui font avancer les choses et qui sont, je pense,  la réussite de ce roman. Michael Holden, l’opposé de Tori, ses amis, sa famille… c’est grâce à tous ces personnages secondaires que l’auteur nous accroche et nous emmène l’air de rien jusqu’ à la fin.

     J’ai finalement fini le livre bien plus vite que je ne le pensais, ce qui m’a surprise, car l’intrigue générale est relativement faible, on voit le coup venir à 3 km honnêtement, Tori est, quant à elle, le stéréotype de l’adolescente rebelle, renfermée, associable qui attend qu’on lui ouvre les yeux sur autre chose que sa petite personne, et cela m’a gêné. Cependant cette très jeune auteure (18 ans !!) est très agréable à lire, prometteuse je pense, dommage que le message ne passe pas complètement.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique