• Chroniques

    Chroniques

     

  • Gary Cook, Romain Quirot et Antoine Jaunin

    Editions Nathan

    Aout 2017

     

    Synopsis :

    Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.

    Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure.

    Autour d'eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès - jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
    S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques...

    Mon avis :

    Tout d'abord je tiens à remercier les éditions Nathan pour cet envoi, car j'ai pu faire un très belle découverte !

    Dans un monde recouvert par l'eau et dont seul les plus riches peuvent fuir à bord de navettes spatiales gigantesques, les Deucalion, ne reste alors que le Pont des Oubliés et ses habitants. Derniers rescapés qui survivent grâce à la pêche, une activité périlleuse qui peut se révéler mortelle dans les eaux peuplées de prédateurs. 

    C'est ici que vit/survit Gary notre héros avec son père et ses amis.

    Et pour la première fois, l'équipage qui gagnera la redoutable course fantôme remportera dans la foulée son billet pour la prochaine navette. C'est ainsi que l'on découvre Gary , un jeune adolescent extrêmement touchant, attendrissant et terriblement attachant, ainsi que ses deux comparses dans cette aventure, qu'ils espèrent tous aboutir vers une vie meilleure.

     

    J'ai beaucoup apprécié ce premier volume. On est rapidement happé dans l'univers crée par les auteurs même si j'aurais aimé en savoir plus tout de suite. Les personnages sont très agréables à suivre et l'attachement, avec notre héros Gary, se fait très naturellement. Le suspense et les rebondissements sont au rendez-vous et il est difficile de reposer son livre avant la fin. J'ai hâte de découvrir la suite et tout ce que les auteurs ont à nous offrir


    votre commentaire
  • Grupp, Yves Grevet

    Editions Syros

    Aout 2017

     

    Synopsis :

    Mettez-vous à la place de Stan : grâce à l'implant LongLife, comme tous ses amis et ses proches, il ne craint ni la maladie ni les accidents et peut atteindre l’âge de cent ans en menant une petite vie tranquille. Est-ce que ça ne donne pas envie ? Maintenant, essayez de penser comme Scott, le grand frère de Stan : voulez-vous vraiment que vos battements de cœur soient contrôlés à tout instant ? Vous sentir traité comme un être irresponsable, fragile, et que l'on décide à votre place ce qui est bon pour vous ?Si la liberté et la part du hasard valent plus à vos yeux que votre sécurité, faites-le savoir. Rejoignez le Grupp.

     

    Mon avis :

    Il m'est quasiment impossible de passer à côté d'un roman d'Yves Grevet. J'adore tout simplement cet auteur, son écriture mais aussi les univers de ses textes, il est un de mes auteurs préférés. A chacune de mes lectures je suis aussi enthousiaste qu'angoissée. Imaginez que je n'aime pas.... La catastrophe pour moi ! C'est toujours le risque avec un auteur que l'on adore : la peur d'être déçue. Et bien mettons un terme à  ce suspens, GRUPP est un coup de cœur total :)

     

    Dans une société où tout vos faits et gestes sont analysés par un implant afin d'assurer votre "sécurité", il n'en faut pas beaucoup plus pour qu'une "rébellion" naisse et grandisse.

    L'intrigue est comme toujours parfaitement menée et l'on tourne les pages avidement. Pour moi cela repose toujours sur un triangle efficace et indispensable : univers, personnage, suspense.

    Et GRUPP m'a offert le tiercé gagnant ;)

    L'univers est bien construit, réaliste et les informations nous arrivent au fur et à mesure sans jamais alourdir le récit.

    Les personnages sont justes et attachants, c'est très agréable de les découvrir tour à tour.

    Le suspense est omniprésent et m'a complètement conquise quand on découvre brutalement que l'on aura pas un mais trois narrateurs et ça c'est extrêmement bien réussi. Des regards et des points de vues différents qui apporte à l'histoire un éclairage surprenant et qui permet de créer ce "lien" avec tous les personnages, qui m'est indispensable dans mes lectures.

    En résumé un (nouveau) coup de cœur à ajouter à la liste du palmarès d'Yves Grevet. Un auteur à suivre, à lire, à découvrir, à relire !!!


    votre commentaire
  • Scorpion Rules tome 2, Prisonners of Peace d'Erin Bow

    Editions Lumen

    Novembre 2016

     

    Synopsis :

     

    Greta Stuart n’est plus otage. Elle n’est plus princesse héritière de la Confédération panpolaire. Elle n’est même plus humaine. Afin de sauver sa vie et celle de ses amis, elle a accepté de devenir une intelligence artificielle, la première depuis près d’un siècle. Mais ce choix a un prix… Le corps de la jeune fille ne supportera pas longtemps cette transformation. Bientôt, elle devra l’abandonner pour prendre possession de celui d’un Cygne, ces êtres moitié soldats, moitié messagers qui vénèrent Talis, l’intelligence artificielle qui règne sur la planète.

    Mais tandis qu’elle chevauche à travers des étendues glaciales et désertiques, aux côtés de Talis et de deux de ses serviteurs, Greta est rattrapée par son passé. Une révolte gronde : le peuple panpolaire semble bien décidé à arracher sa princesse des mains du maître du monde… quitte à la tuer. Et parmi les rebelles, Elián, le garçon qu’elle a sauvé, celui qui lui a ouvert les yeux et qui rêve de changer le monde. Greta saura-t-elle maîtriser sa nouvelle nature et empêcher un cataclysme de se produire ?

     

    Mon avis :

    J'étais resté sur ma faim avec le premier volume (Ma chronique) et j'étais curieuse de voir où l'auteur m'emmènerait avec ce second opus. Alors, Est-ce-que ce deuxième tome m'a fait oublié ce qui m'avait gêné dans le premier ? Et bien dans l'ensemble, oui !

    Il y a toujours quelques longueurs mais pou moi ça reste compréhensible au regard de l'univers crée par l'auteur qui est extrêmement dense et vraiment fouillé. L'intrigue est pleine de rebondissements et dans l'ensemble laisse peu la place à l'ennui. Je me suis légèrement réconcilié avec Greta même si je n'ai crée aucun lien ou attachement avec ce personnage. Elle ne prend pas tout la place qu'une héroïne devrait avoir à mon sens. Dommage.

    La fin est explosive et surprenante car très ouverte et finalement pourquoi pas, j'apprécie les fins totalement inattendue.

    En résumé un second tome que j'ai plus apprécié que le premier, mais cette dystopie n'aura pas su me charmer totalement.

      

     


    votre commentaire
  • The Rain de Vitginia Bergin

    Bayard

    Septembre 2017

     

     

    Synopsis :

     

    Ruby passe la soirée avec ses amis quand le monde bascule. La radio diffuse en boucle un message d'alerte : « Protégez-vous de la pluie, c'est une question de vie ou de mort ». La petite bande court se mettre à l'abri, mais l'un d'entre eux décide d'affronter les gouttes. Aussitôt, les parties de son corps exposées à l'eau sont en sang. Ruby réussit à rentrer chez elle et retrouve Rebecca, sa mère, Simon, son beau-père et Henri, son petit frère. Malgré toutes leurs précautions, Rebecca et Henri meurent. Simon décrète une interdiction totale d'utiliser l'eau.La pluie ne cesse de tomber. Il n'y a plus de téléphone ni d'internet. Selon les informations, un nuage de poussière porteur d'un virus se serait abattu sur la terre. Une pluie acide brule la peau et fait exploser les cellules. Un matin, le ciel est bleu. Ruby et Simon s'aventurent dans la ville et découvrent des scènes de pillages, cadavres, voitures entassées. Le temps de revenir à la maison, Simon crache le sang... Désormais, Ruby est seule et décide de rejoindre son père à Londres. Un long périple commence. Quand elle arrive enfin, la maison est vide mais Ruby découvre un mot de son père daté du 23 juin disant qu'il reviendra le 26. Sept semaines plus tard, Ruby a organisé sa survie et elle attend toujours...

     

    Mon avis :

     

    Lorsque j'ai reçu la proposition de Babélio pour découvrir The Rain, un des petits derniers de chez Bayard, je n'ai pas hésité longtemps, les dystopies j'adore et The Rain est au final une bonne surprise.

     

    On découvre donc Ruby, notre personnage principale, une adolescente somme toute normale, qui se retrouve plongée du jour au lendemain dans un monde post-apocalyptique où la pluie tue. C'est ce que j'ai beaucoup apprécié car c'est la première fois que je lis une dystopie où cet élément a une place vitale dans tous les sens du terme, et c'est très bien mené.

    On suit donc Ruby, qui nous raconte son périple et même si j'ai beaucoup aimé l'intrigue, que les rebondissements rythment bien le récit, Ruby m'a pas mal gâché l'histoire. Elle est agaçante au possible. En début de récit cela m'a peu gêné car je m'attendais à une certaine évolution du fait des évènements, je pensais que cette ado égocentrique allait forcément voir son caractère se modifier.... et bien non et honnêtement elle est trop souvent exaspérante, et un personnage comme ça devient rapidement irritant. Heureusement ce n'est pas le cas des autres personnages ouf !!

      

    Les + : une bonne intrigue, un rythme soutenu, une écriture très appréciable et agréable, une dystopie qui renouvèle "un peu" le genre

    Les - : un personnage principal exaspérant à souhait sans beaucoup d'amélioration.

     

    J'ai apprécié ma lecture car le récit a quand même réussit a estompé mon agacement pour Ruby, j'espère que la suite verra apparaître une adolescente moins nombriliste et superficielle !!

     

     

     

     

    tous les livres sur Babelio.com

    2 commentaires
  • Lady Helen tome 2 : Le pacte des mauvais jours d'Alison Goodman

    Gallimard Jeunesse

    Aout 2017

     

    Synopsis :

     

    Brighton, été 1812...
    Chassée par son oncle, lady Helen a trouvé refuge dans la station balnéaire à la mode. Déguisée en homme, elle s'entraîne avec lord Carlson à développer ses étranges pouvoirs. Lorsqu'au cours d'une soirée mondaine elle croise le duc de Selburn, Helen se retrouve au cœur de la rivalité entre les deux hommes. Mais ses propres sentiments ne pèsent guère au regard des intérêts du Club des mauvais jours. L'un de ses membres éminents est venu lui confier une mission très délicate...

     

    Mon avis :

     

    Absolument transportée par le premier opus (mon avis), j'attendais avec une légère impatience ce tome 2  ;) et j'avoue avoir eu peur d'être déçue car le tome 1 avait été un coup de cœur total. Et bien heureusement le tome 2 est à la hauteur et pas qu'un peu.

    J'ai retrouvé avec bonheur et délectation tout ce que j'avais aimé dans le premier, intrigue, univers, personnages, rythme. Tout est là pour faire de ce pavé un page turners très efficace, sans parler de cette magnifique couverture, j'adore.

     

    Je ne dirais rien de l'histoire, hors de question, se serait spoiler aussi bien les futures lecteurs de cette saga que ceux qui vont débuter la lecture de ce tome 2, une seule chose : vous ne serez pas déçu du voyage.

     

    Un coup de cœur absolu pour ce second tome qu'on avale littéralement, avec bonheur et gourmandise !!


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique