• U4 Stéphane de Vincent Villeminot

    Editions Syros et Nathan

    09/2015

    SOMMAIRE  1 livre, 2 avis

    Synopsis :

    Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ? Stéphane est la fille d'un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu'il a survécu à l'épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d'adolescents qui s'organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.

     

    Avis de MPL :

    Tout d’abord je remercie les éditions Nathan pour cet envoi, grâce à eux j’ai pu continuer de découvrir une série extraordinaire, un énorme coup de cœur pour cette rentrée littéraire.

    J’avais déjà eu l’infini plaisir de lire Jules, dans la même série, et c’est avec enthousiasme que je me suis attaqué au roman de Vincent Villeminot. Et bien tout comme Jules, coup de cœur !!! J’ai engloutit ce deuxième opus en une soirée, je ne pouvais plus m’arrêter J

    Ce volume, tout comme Jules, est extraordinaire à tout point de vue et pourtant extrêmement différent. Cela se ressent immédiatement dans l’écriture de l’auteur mais surtout dans le personnage de Stéphane, très différente de Jules et c’est là que cette série se révèle fabuleuse : malgré une histoire commune, des scènes communes, chaque volume suit vraiment l’histoire d’un personnage et tout est vue de son point de vue, se sont ses sentiments que l’on découvre, ses ressentis, ses peurs, ses colères, ses espoirs et à aucun moment je ne me suis ennuyé même dans les scènes où je connaissais finalement déjà la finalité et où l’auteur arrive à rendre le chemin pour s’y rendre plus intéressant encore que la chute.

    Tout comme pour Jules, je ne raconterais rien de l’histoire, ce serait du gâchis pour ceux qui n’ont pas encore eu la chance de découvrir U4. Je dirais seulement que tout comme Jules, Stéphane a su me toucher, son histoire est bien particulière et m’a emporté immédiatement.

    J’ai appris de nouvelles choses et je confirme ce que je pensais, seule la lecture de tous les volumes permets de répondre à toutes les questions.

    Pour ceux qui n’ont pas encore découvert U4, foncez, pour les autres continuez, chaque nouveau récit n’est que découverte et plaisir !!!

     =================================================

    Avis de Plusieurs Vies

     

    U4 je le commence pleine d’espoir ! Ça fais un mois que je lis sans conviction, que je ne trouve pas une lecture qui m’emporte et honnêtement j’en ai vraiment besoin, alors j’y crois et Stephane porte ce lourd fardeau !

    Tout de suite le style d’écriture de l’auteur me saisit ! Je suis très vite emportée dans l’histoire, dans le décor de Lyon ! J’adore ! On se retrouve dans une ville complètement dévastée. Le virus U4 a touché la plus grande partie de la population, et seul certains ados de 15/18 ans ont survécus !

    La ville devient vite la proie aux gangs qui en rajoutent une couche sur l’élan de chaos qui est déjà brutal. On y retrouve des armes aux mains de jeunes, de la violence, du vol, des viols, de la peur … un contexte assez terrifiant. Très vite les jeunes mettent en place les « R-Point » ces points de rencontrent où ils peuvent se retrouver, aller chercher des rations ou se faire soigner… Mais bientôt ils devront choisir entre y vivre (et là aussi ce n’est pas une mince affaire) où errer dans les rues sous la menace des gangs.

    Le personnage de Stéphane est parfait (ou presque !)

    J’aime beaucoup son caractère, sa détermination, son punch…

    J’aime moins ses non dits ! Ils sont très frustrants ! Sa naïveté fera d’elle une jeune fille très contradictoire ! Elle croit et garde espoir, mais quand il s’agit d’agir, elle ne réfléchit plus !

    Pour le moment je n’ai lu que Stephane de U4, et grâce à elle, on en sait tout de suite plus sur ce virus. Je ne sais pas si les autres personnages l’auraient si bien décrit, donc je suis contente d’avoir commencé par ce tome. 

    J’ai été plutôt surprise de voir comment se cheminait l’histoire ! Je ne peux pas dire pourquoi car je ne voudrais pas spoiler mais du coup j’ai trouvé ça étonnant et d’autant plus fabuleux le travaille de chaque auteur pour ces romans U4 !

    Je me demandais bien quand et comment allaient se retrouver les personnages de l’histoire, et cela a été surprenant ! Je ne m’attendais ni à ce moment, ni de cette manière ! Mais le récit en a été d’autant plus riche et mouvementé ! Et surtout, ça me donne vraiment envie de lire les autres !

    U4, l’histoire d’adolescents confrontés au chaos, qui vont devoir prendre des décisions importantes pour survivre, et dont l’action est menée ici avec brio ! 

    Point dérangeant : j’ai toujours un petit problème avec le fait que des jeunes de cet âge sache d’un coup faire des choses dont on avait besoin de 8 ans d’études pour y arriver ! Mais bon je passe outre ! Sait-on de quoi serions nous capable dans une telle situation ?!

    Question : Ce livre mériterait grandement une suite ?! Je pensais que c’était 4  livres qui avaient une fin, sauf que je me demande si du coup ils n’ont pas prévu plusieurs tomes ?

    Une fin tout à fait ouverte qui nous laisse en plein suspense ! Et j’ai besoin d’une suite ! Sauf si les 4 autres tomes me comblent les trous ! Donc vite j’attaque la suite !

    En bref, je conseille vivement et j’ai vraiment hâte d’attaquer Jules que j’ai sous la main, et vivement que je me procure les 2 autres !

     


    4 commentaires
  • A comme Association d'Eric l'Homme

    Titre : A comme Association : La Pâle Lumière des Ténèbres

    Auteur : Erik l'Homme

    Edition : Gallimard Jeunesse

    Thème : Magie

    _____________________

    Synopsis

    Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de l'Association. L'organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d'ail !

     

    Avis de Plusieurs Vies

    A comme Association, depuis le temps que je voyais défiler les avis positifs, j'ai eu envie de m'y mettre.

    Et je n'ai pas été déçue du tout! 

    Ce livre est très court cependant, il se lit trop vite. 

    J'ai particulièrement aimé l'écriture d'Eric l'Homme, qui est simple et dynamique. 

    On ne peut qu'entrer dans le personnage de Jasper, le personnage principal de ce tome, qui nous permet de suivre ses aventures.

    Jasper est un personnage que j'ai énormément apprécié, il est tout de suite sympathique et plutôt cool. 

    Il est drôle et ne manque pas de répartit. 

    Au fur et à mesure des pages, on s’aperçoit qu'il n'est pas seulement sympa et débutant dans le milieu mais aussi très doué, malin, intelligent et très courageux! 

    J'ai aimé qu'il soit si courageux,sans que cela nous saute aux yeux tout de suite. Le découvrir au fil des pages, au fur et à mesure des événements.

    Bon alors on suit Jasper, tout jeune garçon de 15 ans, qui est contacté par l'Association qui l'a repéré pour ses qualités de magicien.

    Il entre alors en tant que stagiaire dans l'association, pour aider celle ci à garder le maintien de l'ordre sur la ville, en contrant les dégâts, attaques ou autres incidents que pourraient causer les êtres anormaux (Les vampires entre autre)

    Le  livre étant très court je trouve qu'il n'y a pas une très grande aventure, j'ai l'impression que c'était un préambule .. je n'en ai pas eu assez et heureusement, j'ai la suite qui apparemment serait du point de vu d'Ombe (personnage que l'on voit rapidement au travers des yeux de Jasper  dans ce tome)

    En tout cas, c'était un livre très facile à lire, très agréable à lire, et dont je lirais la suite très rapidement! 

    Oui beaucoup de très mais c'est parce qu'il était vraiment TRÈS sympa :D alors lancez vous si vous ne le connaissez pas. 

    Note : 16/20

     

     


    votre commentaire
  • Stone Rider de David Hofmeyr

    Gallimard Jeunesse

    09/2015

     

    Synopsis :

    SEULS

    Adam Stone veut la liberté et la paix. Il veut une chance de s'échapper de Blackwater, la ville désertique dans laquelle il a grandi. Mais, plus que tout, il veut la belle Sadie Blood.

    LES

    Aux côtés de Sadie et de Kane - un Pilote inquiétant -, Adam se lance dans le circuit de Blackwater, une course à moto brutale qui les mettra tous à l'épreuve, corps et âme.

    PLUS

    La récompense? Un aller simple pour la Base, promesse d'un paradis.

    FORTS

    Et pour cette chance d'une nouvelle vie, Adam est prêt à tout risquer...

    SURVIVRONT

     Mon avis :

    Je n’avais pas entendu parler de Stone Rider avant son arrivée en librairie et c’est tout d’abord sa couverture qui m’a séduite, puis la quatrième de couv’ m’a persuadé de découvrir le roman de David Hofmeyer.

    On découvre donc une terre ravagée, devenu désertique et inhospitalière, où survit un peuple dur et sans pitié. Les hommes sont exploités par la base et des robots qui étouffent les rébellions et obligent les hommes à travailler dans les mines pour leur profit. Un certains nombres de ces jeunes gens sont des « bikers », propriétaires de « békanes » transmises de génération en génération et qui leur permettent de participer aux courses organisées, espérant ainsi remporter leur billet pour la base. Des courses mortelles où tout est permis.

    J’ai absolument adoré le monde crée par l’auteur, qui m’a beaucoup rappelé Mad Max, extrêmement détaillé. Tout cet univers autour des motos est détaillé, expliqué et limpide. On est happé dans l’univers de l’auteur que j’ai apprécié malgré sa dureté, les personnages y sont pour beaucoup sans pitié mais cela correspond complètement à l’image que je me fais d’un monde qui essaye de survivre tant bien que mal.

    Les personnages sont un second point fort de ce roman, très différents dans leurs comportements et leurs actions, ils ont déclenchés pour ma part, une foule de sentiments, déception, rancœur, peine, incompréhension…. On apprend leurs histoires au fur et à mesure de l’aventure et cela donne un excellent rythme au récit. J’ai vécu beaucoup de scènes avec intensité et je peux dire que l’auteur m’a surprise tout au long de son récit, je n’ai pas vu arrivée la fin du récit et l’auteur nous laisse avec certaines interrogations qui ne nous laissent qu’une envie découvrir la suite.

    A découvrir pour tous les fans de dystopie, pas forcément à la recherche de grande histoire d’amour, et qui aime l’action et les rebondissements.

    J’ai adoré et vais devoir prendre mon mal en patience pour pouvoir lire la suite !!!


    votre commentaire
  • Le Pays qui te ressemble de Fabrice Colin

    Albin Michel collection Litt'

    09/2015

    Synopsis :

    Jude et Lucy sont des jumeaux de 15 ans. Leur mère, qui n’était pas leur mère biologique, a disparu il y a un an. Noël, leur père, essaie de faire son deuil tandis que les jumeaux tentent de survivre à leur premier été sans leur mère. C’était sans compter sur Marilyne, la grand-mère fantasque et rock and roll, qui décider de les emmener sur les traces de leur mère biologique. Avec elle, et à l’insu de Noël, persuadé qu’il s’agit de simples vacances, les jumeaux, bientôt accompagnés de la chienne Simone, partent sur les traces des ex de leur père. Un périple totalement déjanté qui les mènera jusqu’à Hong Kong, en passant par Rome, Bruxelles ou encore Oxford… et qui les verra se confronter à des mères potentielles qui n’ont pas forcément tout de la candidate idéale !

    Avis :

    Et bien encore une jolie découverte de la nouvelle collection d’Albin Michel, « Litt’ ».

    Après Wild Girl c’est avec grand plaisir et curiosité que je me suis plongée dans le nouveau roman de Fabrice Colin, que je n’avais pas encore eu la joie de lire.

    Et ce roman m’a beaucoup plus vous l’avez compris. Je ne raconterais rien de plus que le synopsis car cela gâcherais toute votre lecture, car je vous conseille grandement de lire ce roman. J’ai tout de suite accroché, aussi bien à l’histoire qu’à l’écriture de l’auteur. C’est un vrai plaisir de tourner les pages, de découvrir la vie de ces personnages qui sont tout ce que j’aime dans un roman. Des personnages attachants, touchants, vivants, presque réels, si proches et tellement fabuleux !

    Si l’intrigue générale ne laisse aucun doute sur la finalité, c’est le parcours qui est le plus intéressant. Plusieurs passages du livre font référence à cette petite maxime que l’on a tous entendu « Ce n’est pas la destination qui compte mais le voyage » et bien c’est encore plus vrai, car dans cette histoire ce n’est pas la fin qui compte le plus, même si elle a clairement son importance, il ne faut pas le nier non plus, mais c’est bien les chapitres qui s’égrènent doucement mais surement, la quête de ces deux adolescents, de leur famille, leurs découvertes, nos découvertes et tous ses sentiments qui se mêlent !!

    Je ressors de cette lecture ravie, enchantée, un peu triste (juste ce qu’il faut) mais totalement charmée. C’est juste, un peu fou, émouvant et sans chichis.

    A lire pour le plaisir et avec beaucoup de plaisir.

     


    votre commentaire
  • Wild Girl d'Audren

    Albin Michel collection Litt'

    09/2015

    Synopsis :

    Montana, États-Unis, printemps 1867 : Milly Burnett, 19 ans, débarque de son Massachussetts natal en plein Far West américain pour y occuper un poste d’institutrice dans la petite ville de Tolstoy. Émancipée et éprise de liberté, Milly Burnett est là pour construire son bonheur tout en éduquant les enfants. La vie est âpre mais les liens se tissent vite dans cette contrée encore sauvage. Mais lorsque notre jeune institutrice accepte d’accueillir un élève atypique, Joshua, 17 ans, marginalisé injustement par la petite communauté, les ennuis commencent… Milly parviendra-t-elle à faire fi des conventions et à vivre une vie aussi libre qu’elle l’espérait ?

     

    Mon avis :

    Une nouvelle collection débute chez Albin Michel en cette rentrée 2015, "Litt'" est son petit nom, et pour l'instant elle se révèle très prometteuse ! Et c'est avec Audren que j'ai "attaqué" cette nouvelle venue.

    Nous suivons donc Milly Burnett, une jeune femme éprise de liberté qui prend son envol vers l’ouest, sur les traces des pionniers. Elle quitte donc le cocon familial pour devenir institutrice à Tolstoy dans le Montana, petit bourg en expansion, où elle aspire à une vie pleine de surprises loin des esprits bourgeois et étriqués.

    J’ai beaucoup aimé suivre Milly, une jeune femme positive, pleine de ressources, avide de découvertes et de rencontres mais aussi emprunte de doutes et qui manque d’expériences.

    Les personnages secondaires m’ont énormément plu, ils sont assez nombreux et on s’intéresse plus particulièrement à certains dont les caractères sont aux antipodes des uns et des autres, cela donne beaucoup de vie au roman et rythme très bien le récit.

    Cependant deux choses m’ont un peu gêné dans ma lecture, tout d’abord j’ai eu du mal à m’habituer au fait que l’auteure se sente obligée de donner tous les ressentis et pensées des personnages secondaires et la plupart du temps cela dessert l’histoire car il n’y a plus de surprises et cela nous empêche d’imaginer quoi que ce soit. Ensuite j’ai trouvé que l’histoire se déroulait trop vite, en tout cas pour ma part, j’aurais aimé que Milly vive toutes ces aventures sur plus longtemps que quelques mois.

    L’ambiance générale m’a plu, les explications sur la période, les gens, les lieux sont intégrés agréablement à l’histoire et très complètes et instructives.

    En résumé j’ai regretté une histoire trop rapide et ai été surprise par le mode d’écriture. Enfin j’aurais aimé une fin beaucoup moins évidente, quelque chose de surprenant, car c’est malheureusement ce qui m’a manqué dans ce roman pourtant très agréable et dont l'histoire m'a tout de même beaucoup plus, un peu de surprises !

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique