• The Scorpion Rules d'Erin Bow

    Editions Lumen

    Avril 2016

     

    Synopsis :

    La première règle, pour éviter la guerre ? En faire une affaire personnelle… Très personnelle. Duchesse de Halifax, princesse de la Confédération panpolaire, mais surtout… otage. Je m’appelle Greta Stuart, et ma vie ne tient qu’à un fil. Il y a quatre cents ans, une série de terribles conflits liés au changement climatique a ravagé la planète : guerres, famines, inondations, exodes… Débordées, les autorités ont fait appel à une intelligence artificielle omnisciente pour tenter de mettre un terme au massacre. Mais Talis – c’est son nom – a vite pris son indépendance et le contrôle du monde. Désormais, il garde en otages les fils et filles des grands dirigeants de la planète. À la première déclaration de guerre, les héritiers des deux camps concernés sont froidement exécutés. Il me reste seize mois à tenir, seize mois avant d’avoir dix-huit ans et de pouvoir quitter le Préceptorat où je suis prisonnière depuis l’âge de cinq ans. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, venu du pays voisin du mien, va tout changer. Elián, qui ne cesse de défier Talis, de mépriser les règles qui régissent notre existence, met nos vies à tous en danger. Malgré tout, son esprit de révolte est contagieux. La résistance serait-elle possible ? Car nous le savons tous : le pays natal d’Elián va forcément finir par déclarer la guerre au mien…

    Mon avis :

    Grande fan des éditions Lumen, je passe rarement à côté d’une de leur parution sans m’arrêter et The Scorpion Rules ne fait pas exception à la règle.

    Cependant, une première pour moi, ce titre n’est pas un coup de cœur mais pas tout à fait une déception, je suis en fait encore perplexe !

    J’ai adoré l’univers crée par l’auteur, même si quelques longueurs apparaissent au début du roman, cela est dû à un univers très riche et fouillé. L’auteur aurait pu parsemer certaines informations, la première partie aurait sans doute était moins lourde et technique mais cela ne m’a pas trop gêné.

    Certains personnages, sans les citer ;), m’ont transporté ! Deux plus exactement ont su me toucher et me faire tenir jusqu’au bout cette dystopie. Cependant le personnage principal, Greta qui est aussi notre narratrice m’a laissé de glace. Quelle déception ! Elle se réveillera bien trop tard pour moi dans ce roman et prendra des choix qui laissent perplexe au vu du peu de caractère qu’elle a tout au long de premier tome !

    Une histoire d’amour prévisible au possible et qui je trouve n’apporte rien au roman, on se serait facilement passé de cet aspect sans qu’il manque quoi que soit, l’auteur à céder à la facilité en faisant de nos 2 héros un couple, dommage !

    En résumé, j’ai aimé l’ensemble mais reste sur ma faim, j’attendais peut être trop, Lumen m’ayant habitué à des histoires originales et surprenantes et surtout à des personnages toujours attachants et bouleversants, The Scorpion Rules n’en fait pas partie pour moi, en tout cas pas grâce à ce premier volume !!!

     


    3 commentaires
  • La Déferlante tome 1 de Michael Buckley

    Editions Pocket Jeunesse

    Avril 2016

     

    Synopsis :

    Trente mille créatures inquiétantes surgies de la mer : les Alphas. Veulent-elles nous envahir ou fuient-elles un danger terrifiant ? Lyric, une humaine, et Fathom, le prince des Alpahs, doivent absolument s'entendre pour sauver l'humanité.

     

    Mon avis :

    Voilà une couverture et un thème que je vais adorer non ? Franchement, une Dystopie / Fantasy sur fond de créatures marines c’est tentant ?

    Je ne regrette pas d’avoir lu ce premier volume et pourtant ce n’est pas un coup de cœur !!

    J’ai apprécié l’intrigue générale, ce peuple d’Alphas venu de la mer qui débarque sur la terre ferme amène un paquet de questions. Et on obtient certaines réponses malheureusement des incohérences m’ont un peu gâché l’ensemble de l’histoire.

    J’ai apprécié Lyric, c’est un personnage intéressant auquel on s’attache facilement mais Fathom reste très mystérieux et moins « accessible ».

    Enfin beaucoup d’éléments m’ont paru prévisible à souhait comme l’histoire d’amour de nos 2 héros.

    Ce qui me surprend le plus c’est que j’ai dévoré ce roman et que l’ensemble m’a plu.

    Je lirais sans aucun doute la suite, j’espère qu’elle saura gommer les petites imperfections de ce premier opus J.


    1 commentaire
  • Lettre à mon ravisseur de Lucy Christopher

    Editions Gallimard Jeunesse

    Septembre 2010

    Synopsis : Gemma, seize ans, se fait enlever à l'aéroport de Bangkok où elle est en transit pour le Vietnam avec ses parents. Ty, un homme séduisant de vingt-quatre ans, lui offre un café et Gemma se retrouve dans un état comateux. Quelques jours plus tard, elle se réveille dans une maison en bois, au milieu d'un désert de sable rouge, seule au milieu de nulle part. Ni route, ni habitation, ni rien à l'horizon. "Ça s'est passé comme ça. J'ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t'aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part." Un thriller psychologique qu'on ne peut ni arrêter, ni oublier.

    Avis de M4au : on dit qu'il ne faut jamais juger un livre à sa couverture. Pourtant, c'est grâce à cette dernière si j'ai pu découvrir ce livre absolument génial.

    Déjà, j'ai trouvé le format très déstabilisant car, comme son nom l'indique, il s'agit d'une lettre. Le personnage principale, Gemma, écrit à Ty, l'homme qui l'a kidnappée. Elle lui parle de ses sentiments à son égard, de ses folles envies de lui échapper et sa vie d'avant qui lui manque, de sa nouvelle qui lui est imposé et qui ne lui plait pas. Lucy Chritopher a donné à cette lettre et à Gemma de vraies émotions et a réussi à me les transmettre. J'ai partagé les mêmes opinions que Gemma, eu peur en même temps qu'elle et ai réagit exactement comme elle.

    Au fil des pages, on voit les attitudes et les sentiments de Gemma envers Ty changer. Et les miens en ont fait de même : j'ai d'abord détester ce personnage masculin qui s'en prenait à une pauvre adolescente. Puis, petit à petit, moi aussi, tout comme Gemma, je suis tombée sous le charme. Et c'est seulement à la fin que je me suis rendue compte de quelque chose d'horrible : non, nous n'étions pas amoureuse de Ty, nous étions toutes les deux atteintes du syndrome de Stockholm ... Comment j'avais - comment nous avions - pu tomber dans le panneau ? Toutes les deux prêtes à défendre cet homme dérangé contre les lois alors qu'il avait fait tant de mal à Gemma ?

    Et pourtant, malgré tous les arguments contre Ty, j'ai trouvé la fin injuste. J'étais tellement triste pour lui. Alors que je savais que ce qu'il avait fait était mal, très mal. Mais comme Gemma, je n'arrivais pas à lui en vouloir et j'étais pourtant si en colère contre lui. Je n'ai tout simplement pas réussi à gérer mes émotions face à ce personnage, j'étais complètement perdue.

    Ce livre fait réfléchir. Il est perturbant et remet beaucoup de choses en question, nous fait douter de nos notions de bien et de mal. J'ai vraiment adoré ce livre, la tournure des événements, ce qu'il m'a fait ressentir et je le conseille à toutes les personnes qui pensent pouvoir résister à la manipulation psychologique.


    votre commentaire
  • Beautiful Idols tome 1 : Rivalité d'Alyson Noel

    Editions Mosaic

    Mai 2016

    Synopsis :

    Tout le monde veut devenir quelqu’un Layla Harrison n’en peut plus de flemmarder sur la plage. Elle rêve de devenir reporter et de décrocher des scoops. Aster Amirpour arracherait bien les yeux du prochain directeur de casting qui lui dira encore: « On cherche des métis, mais pas ton genre ». Tommy Phillips rêve de s’offrir une guitare à douze cordes et de prendre sa revanche sur son père , un roi des nuits hollywoodiennes qui l’a abandonné. Madison Brooks, elle, a pris son destin en mains. Depuis longtemps. Elle est la star montante la plus glam de Hollywood. Son nom est sur toutes les lèvres et elle n’a pas eu besoin de faire grand-chose pour ça. Juste cacher son passé et chausser des Louboutin. Mais Layla, Aster et Tommy entrent dans la compétition. Sur l’invitation d’un VIP du monde de la nuit californienne, ils vont concourir pour devenir la nouvelle star du Clubbing. Aventure ou cauchemar ? Alors que leurs rêves commencent à peine à scintiller et à percer le smog de L.A…. Madison Brooks disparaît. Ils sont tous soupçonnés. Est-ce le prix à payer pour leurs espoirs et leurs mensonges?

    Mon avis :

    Histoire de couper un peu avec mes lectures habituelles j’ai décidé de me lancer dans un autre genre avec ce roman ! Je remercie Net Galley pour cette lecture J

    N’ayant jamais lu de roman de cet auteur je n’avais pas d’attente particulière ni point de comparaison et j’ai beaucoup apprécié sa plume, j’aimerais beaucoup la relire avec « autre chose » maintenant !

    En ce qui concerne l’histoire, j’ai apprécié certains aspects, malheureusement ce n’est pas vraiment le type de roman que j’aime lire et celui-ci n’a pas fait exception. Entendons-nous bien, je pense que c’est un bon roman mais ce style n’est pas pour moi tout simplement ;)

    Les personnages sont plutôt intéressants même si l’agacement n’est jamais loin pour certains.

    Le thème des peoples, paillettes et glamour est très bien décrit, j’ai d’ailleurs lu le roman très facilement et rapidement mais même le mystère, les rebondissements et une fin très surprenante n’ont pas réussi à m’embarquer complètement.

    En résumé un bon roman avec une écriture agréable et une intrigue qui plairait à beaucoup.


    1 commentaire
  • La Conspiration tome 2 : La Carte du Destin de Maggie Hall

    Editions Robert Laffont

    Collection R

     

    Synopsis :

    Deux semaines.

    C'est le temps qu'il a fallu pour que la vie d'Avery bascule du tout au tout. En l'espace de deux semaines, elle a découvert qu'elle était l'héritière d'une puissante société secrète connue sous le nom du Cercle et que sa mère était l'otage des ennemis du Cercle. Elle est aussi tombée amoureuse d'un garçon qu'elle n'a pas le droit d'aimer au moment même où elle apprenait qu'un autre lui était destiné, à son cœur défendant. À présent, Avery traverse les océans à bord d'un jet privé, à la chasse aux indices qui lui permettront de lever le voile sur la vraie nature du Cercle, condition sine qua non pour que sa mère et elles reprennent leur liberté avant qu'il ne soit trop tard. Les deux garçons sont à ses côtés : Jack, fiable, loyal et bien décidé à l'aider, quitte à négliger sa propre mission ; et Stellan qui, jour après jour, se rapproche d'elle, lui faisant remettre en question toutes ses certitudes. Mais à l'issue d'une course contre la montre qui mène Avery des îles grecques au tapis rouge de Cannes, une découverte vient tout chambouler, menaçant les fondations mêmes du monde. Voilà Avery forcée d'affronter la vérité en face : les membres du Cercle sont à mille lieues d'être ce qu'ils prétendent.

    Mon avis :

    J’étais très curieuse de lire le tome 2 de cette trilogie. En effet le tome 1 (mon avis) m’avait pas mal déçue.

    L’intrigue m’avait beaucoup plus mais les personnages trop creux et les facilités avaient laissé un petit goût amer.

    Et bien sachez que je ne regrette pas du tout d’avoir laissé une nouvelle chance à l’auteur. Maggie Hall a su rebondir avec succès sur ce qui n’allait pas pour moi dans le premier opus.

    Le positif est toujours là : intrigue très bien ficelée, parsemée d’énigmes, de découvertes et de rebondissements !! La trahison fait même son apparition et… oh mon dieu quelle fin, bravo !!

    Le négatif a su s’estomper voir disparaître. Avery a évolué et même si elle reste encore trop naïve à certains moments, c’est déjà un changement très agréable.

    J’ai plus apprécié les personnages secondaires également mais sans réussir à m’attacher totalement, mais en même temps j’avais du retard avec le tome 1, je vais peut-être les adorés au tome 3 ;) Ils ont en tout cas gagnés en profondeurs.

    Les facilités de situations ont s’u s’effacer et on se régale d’une aventure rythmé et haletante.

    Je suis ravie d’avoir lu ce second tome, c’est comme si je découvrais enfin la saga !! Bravo à l’auteur pour ces changements qui ont du coup modifié mon regard sur cette série. Pas un coup de cœur mais presque :)


    2 commentaires